L’incertitude des formes (βeta)

Close encounters of the remote kind

Cette installation, dont le titre se traduit
littéralement par « rencontres rapprochées de
type lointain » se présente comme une très
grande image projetée au sol depuis un point
situé à l’écart. On y observe des formes figurant
des animaux aquatiques, produites à partir du
flux vidéo d'une caméra en ligne qui filme et
diffuse en permanence les images d'un bassin
situé au Canada où nagent plusieurs baleines
blanches.

Les images provenant du réseau sont traitées
en direct par un algorithme qui agrandit la
forme des animaux jusqu’à en déformer la
silhouette. La pixellisation et les discontinuités
résultent du travail d’interprétation de
l’algorithme.

Si ces formes mouvantes sont disposées à
accueillir l'imaginaire de chacun, à la manière
des nuages dans un ciel d’automne, l'image de
ces baleines prend ici les attributs d'une ombre
en s'inversant au noir. L’image qui apparaît et
dont l’interprétation devient parfois ambiguë
pourrait aussi bien être le résultat d'une pratique
archaïque, une empreinte négative qu'on aurait
déposée sur le sol et animée par quelque rituel
magique.