L’incertitude des formes (βeta)

Human genomics

Ces images offrent une visualisation de la structure tri-dimensionnelle d’un des chromosomes humains [le plus long, numéroté chromosome 1]. Elles sont réalisées à l’aide d’un algorithme que nous avons mis au point, utilisant comme point de départ des données expérimentales obtenues en cellules vivantes. Ces données, appelées des cartes de contact, indiquent la fréquence avec laquelle les différentes régions du chromosome sont proches dans l’espace. Elles sont complétées par diverses annotations chimiques, structurales ou fonctionnelles du génome, appelées des marques épigénétiques, ici représentées par des surlignages de différentes couleurs. Les images jointes font partie d’articles publiés [voir par exemple Lesne et al. Nature Methods, 3D genome reconstruction from chromosomal contacts, 11:1141, 2014], celles qui seront présentées lors de l’exposition seront bien sûr inédites, et travaillées pour un rendu 3D.

ANNICK LESNE
JULIEN MOZZICONACCI